Les adaptations de livre à l’écran sont très fréquentes, mais l’inverse est plutôt rare. C’est pourtant ce qu’ont fait les scénaristes et producteurs de l’émission télévisée Castle. Ils ont profité des personnages mis en scène pour produire une série de polars.
Richard Castle est un écrivain fictif créé pour la série télévisée Castle. Celui-ci suit une
enquêtrice de police nommée Kate Beckett dont il tombe amoureux. Elle devient sa muse et donne vie à un de ses personnages, Nikki Heat. Les scénaristes de l’émission ont décidé de donner encore plus vie à cet écrivain en publiant des romans sous son nom. Les romans sont mentionnés dans l’émission et font partie intégrante de l’intrigue de la série.

Résultats de recherche d'images pour « castle émissions »
J’ai décidé de me plonger encore plus dans cette télésérie avec le roman Mise à nu de cet écrivain fictif. À ce jour, une vingtaine de romans ont été publiés sous son nom chez les éditions City Éditions pour la version française. Tous des romans policiers qui s’inspirent de l’émission.
J’ai été surprise à quel point l’ambiance est la même que dans les émissions. Les personnages se ressemblent énormément et les relations entre eux également. On retrouve tous les tics de chacun des membres de l’équipe. Leurs traits de caractère sont facilement reconnaissables. Dès les premières pages, j’ai pus associer les personnages du roman à leur double de la télévision.

Est-ce trop? Parfois, c’est agaçant. L’impression d’un copier-coller d’un scénario déjà écrit est palpable. Seulement, ceux qui ne connaissent pas la série n’y voient que du feu et n’ont pas cette impression. Pour eux, c’est un bon roman policier sans aucune attache.

Le thème des médias prend une grande place dans le roman puisque tout commence avec le meurtre d’une grande chroniqueuse nommée Cassidy Towne. On sent une irritation pour cette partie de la société dans tout le récit. L’enquêtrice principale img_0653Niki Heat a elle-même été prise pour cible par un journaliste et doit maintenant vivre avec les conséquences de cet article. Ces conséquences affectent beaucoup sa vie. C’est également le cas de tous les articles de la victime. Celle-ci prenait plaisir à détruire la vie de ses cibles. On peut voir une critique de ces journalistes qui étalent la vie privée des vedettes ou des personnages publics.
Comme dans beaucoup de romans policiers, l’intrigue est très présente, les chamboulements dans l’enquête sont nombreux. Les pistes accourent de partout pour découvrir le meurtrier. Kidnapping, embuscade, poursuite à moto, suicide, l’action n’est jamais bien loin. Les assassins ont toujours un pas d’avance sur les enquêteurs. Alors si vous manquez souvent de suspense dans vos lectures, ce ne sera pas le cas dans ce roman.

«Il suffit d’un maillon faible pour qu’une affaire à vau-l’eau, mais il suffit d’un tout petit maillon pour faire tenir l’ensemble.»

Bref, ce thriller est très accrocheur et je le recommande à tous. Amateur de lecture ou pas, cette intrigue policière vous donnera l’impression d’écouter la télévision dans le confort de votre salon.

 

Richard Castle. Mise à nu. France : City poche. 2016

Advertisements

3 réflexions sur “De l’écran au livre

  1. Je suis une grande fan de Castle et je m’étais toujours demandé ce que les romans adaptés valaient… Je n’étais pas du tout emballée mais je dois avouer qu’après avoir lu ton avis je suis beaucoup plus tentée 😀 Il se pourrait que j’en lise un cette année, histoire de me consoler de la fin de la série! Merci!!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Pour oublier votre commentaire, ouvrez une session par l’un des moyens suivants :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s