George Simenon a été plus d’une centaine de livres dans sa carrière. Il est l’auteur belge le plus lu dans le monde et sa série mettant en scène le commissaire Maigret comporte 80 romans et une quarantaine de nouvelles. Il écrivait sans arrêt c’est ce qui faisait sa force, mais également sa faiblesse.

Simenon était un expert du roman policier. Il maniait l’intrigue avec grâce et connaissait ses personnages comme le fond de sa poche. Seulement, il écrivait des dizaines de romans par année. Je considère qu’il le faisait bien, mais vite. On ne voit pas de travail

IMG_1082

sur le texte, ce n’est pas de ces livres qu’on s’attend à ce qu’ils sonnent poétiques.

«Maigret et l’indicateur»

Un grand restaurateur est assassiné et abandonné dans l’avenue Juno. Aucun témoin, aucune piste, une veuve 20 ans plus jeune et des mafieux qui traînent dans le quartier.

Le commissaire Maigret est un homme solidaire. Il ne parle à personne de ce qu’il compte faire, des questions qu’il va poser. Il sort souvent un indice de sa poche et résout le meurtre en vitesse à la fin du roman. On le sait bien que cela ne se produit pas dans la vie, mais Simenon prenait ce droit.  Cela passe un peu comme dans du beurre, mais avec du recul on se rend compte qu’on sait fait avoir. L’auteur dissimule des indices pour que Maigret découvre tout à la fin.

Les personnages servent à l’enquête et c’est tout. Le passé n’est pas utile dans la tête de Simenon. Nous ne connaissons des personnages que ce qui sert pour l’enquête. Il est donc inutile d’essayer de s’attacher ou de s’identifier à eux.

Je considère donc ce livre comme un roman policier classique. Il est agréable à la lecture, c’est un roman de gare.

 

 

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Pour oublier votre commentaire, ouvrez une session par l’un des moyens suivants :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s