C’est la rentrée!

Le 21 août a sonné la rentrée des étudiants de nombreux cégep. À l’automne, on annonce aussi la rentrée littéraire! De nombreuses parutions ont commencé à entrer dans les librairies pour cette période, mais c’est loin d’être terminé.

Les parutions affluent durant toute l’année, mais la rentrée littéraire est un moment où les maisons d’édition créent une immense vague de publications. Les éditions dévoilent leur catalogue pour la rentrée, par contre, ils se gardent toujours des surprises de dernières minutes. Les catalogues donnent envie, voici quelques une des parutions.

Éditions Alto

COUV_Mangeur-de-bicyclette-CODA-web-692x1200

Larry Tremblay est un auteur québécois qui a gagné de nombreux prix et qui ne déçoit jamais. Certaines de ses œuvres ont été reproduites au théâtre par l’auteur lui-même. C’est le 7 septembre qu’il a sortis son dernier roman : Le mangeur de bicyclette. Un roman de 264 pages parfait pour des étudiants occupés.

«Christophe Langelier a succombé au charme d’Anna et l’ivresse ne veut pas disparaître. Éconduit par ce fantôme de quatre lettres, il tente désespérément d’exor­ciser son obsession maladive en s’enfuyant au Mexique. Sous le soleil brûlant du Yucatán, où il espère éteindre l’incendie qu’Anna a allumé sous sa peau, il fait la rencontre de Rita, de qui il s’éprend aussitôt et qui l’initiera à de sombres rites aztèques. Le jeune homme n’a pas fini d’être ébahi.[1]»

Éditions Hamac

Emmanuel Bouchard enseigne la littérature à notre cégep, mais il est aussi un auteur et un nouvelliste qui compte quatre publications chez les éditions Hamac. Son dernier recueil de nouvelles, Les faux mouvements, est paru en août dernier.

 9782894488966_large«Hubert revient de voyage. Bientôt rejoint par Helena, il s’installe, se réinstalle, comme si tout devait être réinventé. L’amour, le travail, les livres et le fantasme d’un prochain départ, ce sont là les fils que le jeune homme croit pouvoir tenir entre ses mains, les guides qui commandent ses mouvements les plus sûrs. Pourtant…

Ce que racontent les nouvelles rassemblées dans ce recueil, ce sont les accrocs et les impondérables, mais également les sursauts de l’âme et les élans spontanés. Ce qui déroute et ce qui fait vivre.[2]»

Éditions XYZ

Le 31 août est paru le premier roman d’un montréalais nommé Antonin Marquis. Les cigales dresse un portrait de la génération Y, celle des jeunes qui sont toujours en recherche de leur identité.

9782897720704_large«En pleine grève étudiante, Dave et J-P parcourent pendant quelques jours les routes de la Nouvelle-Angleterre. Entre un feu de camp et une promenade dans le centre historique de Boston, les deux amis réalisent comme ils ont changé depuis leurs années de cégep.

La blonde de J-P, Caro, est restée à Montréal pour enseigner le français dans une classe de troisième secondaire. Tiraillée entre le confort de sa vie de couple et sa peur « d’être devenue plate », elle profite de ses dix jours de solitude pour réfléchir.[3]»

Éditions Stanké

Les éditions  Stanké offrent en septembre 2017 le roman de Joseph Elfassi, La poudre aux yeux.

mo_9782760412484 «À quoi ça sert de tenir un miroir devant les gens, alors qu’ils savent très bien ce qu’ils font? Est-ce qu’il veut les informer ou les sauver d’eux-mêmes? Est-il journaliste, commentateur, historien ou messie?»

Le Québec s’apprête à se prononcer dans un troisième référendum. Le Canadien s’en va en finale de la coupe Stanley avec de fortes chances de gagner grâce au jeu d’un musulman controversé. Et puis il y a Raphaël Cohen et Maxime Tremblay, des producteurs de contenu qui se retrouvent soudainement avec un budget illimité pour réaliser leurs plus grandes ambitions médiatiques. Mais avant, une petite ligne.[4]

Éditions La peuplade

LP2017-VIENEUVE-C1-F-226x339

Un professeur de mon cégep Alexandre MC Cabe a sorti le 12 septembre dernier son dernier roman Une vie neuve. Son roman «tire le portrait d’une société neuve où l’ambition et l’amour, la désillusion et l’espoir se disputent l’avant-scène. Grâce aux destins croisés de ses personnages, il développe une sociologie du devenir québécois[5]

Éditions 10/18

Il y a eu parution le 7 septembre dernier. Un auteur ontarien a sorti le roman Les étoiles s’éteignent à l’aube, traduit par Christine Raguet-Bouvard, chez les éditions 10/18. Il appartient à la nation amérindienne ojibwé, son roman rappelle ses origines.

9782264069702«Lorsque Franklin Starlight, âgé de seize ans, est appelé au chevet de son père Eldon, il découvre un homme détruit par des années d’alcoolisme. Eldon sent sa fin proche et demande à son fils de l’accompagner jusqu’à la montagne pour y être enterré comme un guerrier. S’ensuit un rude voyage à travers l’arrière-pays magnifique et sauvage de la Colombie britannique, mais aussi un saisissant périple à la rencontre du passé et des origines indiennes des deux hommes. Eldon raconte à Frank les moments sombres de sa vie aussi bien que les périodes de joie et d’espoir, et lui parle des sacrifices qu’il a concédés au nom de l’amour. Il fait ainsi découvrir à son fils un monde que le garçon n’avait jamais vu, une histoire qu’il n’avait jamais entendue.[6]»

Et bien d’autres

Ces quatre romans sont loin d’être les seuls à paraître dans la rentrée littéraire. Il y a aussi :

Borealium tremens de Mathieu Villeneuve (La Peuplade)

Ici, ailleurs de Matthieu Simard (Alto)

La vie rêvée des grille-pain d’Heather O’Neill (Alto)

Routes secondaires d’Andrée A. Michaud (Québec Amérique)

Aphélie de Mikella Nicol (Le Cheval d’août)

Moi contre les États-Unis d’Amérique de Paul Beatty (10/18)

Les vies de papier de Rabih Alameddine (10/18)

Et la liste ne finit pas de s’allonger! Profitons-en et bonne rentrée!

 

[1]http://editionsalto.com/catalogue/mangeur-de-bicyclette/

[2]http://www.hamac.qc.ca/collection-hamac/faux-mouvements-les-823.html

[3]http://www.editionsxyz.com/catalogue/720.html

[4]http://www.editions-stanke.com/poudre-aux-yeux/joseph-elfassi/livre/9782760412484

[5]http://lapeuplade.com/livres/une-vie-neuve/

[6]https://www.10-18.fr/

Advertisements

Laisser un commentaire

Pour oublier votre commentaire, ouvrez une session par l’un des moyens suivants :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close