« Vingt mille lieues sous les mers » de Jules Verne : Il faut plonger avec lui

Quand l’on parle classique, c’est souvent long, beaucoup de description, un langage très soutenu et une lecture lente. Ça n’a pas été le cas avec Jules Vernes qui se retrouve à être mon auteur de classique favori. Il est le premier auteur à avoir su mêler science-fiction, aventure et fantastique avec autant de succès. Beaucoup ont vu en lui un voyant puisque beaucoup des avancées technologiques présentes dans ses romans ont vu le jour des années après la parution. Jules Vernes était en fait un homme très à l’affût des nouvelles technologies. Ils les utilisaient à leur plein potentiel et les projetaient dans l’avenir. Il imaginait ce qu’elles seraient capables de faire dans l’avenir. Ses théories se sont souvent avérées réelles. C’est le cas du Nautilus dans Vingt mille lieues sous les mers. Ce sous-marin fictif précède de 10 ans le premier sous-marin.

Ce roman de la série Voyages extraordinaire a été écrit en 1869-1870. C’est l’un des plus célèbres, voir LE plus célèbre, de cet écrivain français. Il est devenu un classique, mais pas un de ces classiques longs et descriptifs. Vingt mille lieues sous les mers, c’est un roman d’aventures!

IMG_1511

Le professeur Aronnax, Conseil et Ned Land s’embarque sur le bateau Abraham Lincoln qui a pour mission d’éliminer une « chose énorme » signalée dans les océans. Passés par-dessus bord durant ce voyage, les trois hommes trouvent refuge sur cette chose. Ce monstre se retrouve à être le Nautilus, le sous-marin du capitaine Nemo. Cet homme a quitté la civilisation et vit maintenant de la mer. Les trois hommes deviennent les prisonniers de ce capitaine mystérieux. Des aventures et des escapades sous marines atténuent les désirs du professeur de retrouver sa liberté, mais ne les font pas disparaître pour autant.

Le capitaine Nemo, un être qui souffre et qui s’est réfugié dans la mer est l’une des raisons pour lesquelles j’ai adoré ce roman. Un personnage fort, riche. Il s’est coupé de la société humaine et ne vit que des ressources de la mer. On ne connaît pas d’où il vient ni ses motivations à quitter la terre ferme. Un capitaine mystérieux et puissant qui captive du début à la fin. Il retient captifs les trois hommes, mais est des plus cordial avec eux. Il les invite à découvrir les beautés de la mer et leur partage ses découvertes. Seulement à un moment, il les enferme pour ne pas qu’ils soient témoins de quelque chose que les hommes n’arrivent pas à déterminer. Troublant.

Ce roman rend hommage à la mer et toutes les merveilles qui s’y trouvent. De nombreuses explications de la faune et la flore sous-marines teintent le texte de tout l’amour que Jules Verne et les personnages portent aux océans. L’Atlantide, des épaves, des forêts sous-marines, des chasses au requin, de l’action aquatique peu présente dans les œuvres d’aujourd’hui ajoute à la beauté de ce classique.

 

Bien que Jules Verne ne soit plus de ce monde, ses œuvres continuent de toucher les lecteurs. Il voyait dans le futur, il mêlait science et aventure à la perfection. Ses romans sont captivants, instructifs et répondent à notre soif d’aventure. Il est l’auteur de classique le plus attrayant! Vingt mille lieues sous les mers continuent de se propager. Je vous invite à l’attraper et à plonger dans son univers!


Vingt mille lieues sous les mers

Jules Verne

Éditions Pierre-Jules Hetzel

1869-1870

Advertisements

Laisser un commentaire

Pour oublier votre commentaire, ouvrez une session par l’un des moyens suivants :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close